La seule solution face à l'éjaculation précoce c'est d'agir Cliquez-ici !

mardi 16 septembre 2014

Éjaculateur précoce : Essayez d'autres positions ! (Partie 4/7)


Changez de position. Certaines positions sexuelles excitent plus que d'autres... Voici ce qu’il faut faire :


  • Essayez des positions "passives". Laissez votre partenaire monter sur vous, ou essayez la position de la cuillère.
  • Évitez les positions trop "actives". Le missionnaire et les positions "par-derrière" stimulent votre excitation, alors évitez les ! L'important est de varier les positions pendant le rapport sexuel. 
L'important est de varier les positions pendant le rapport sexuel. Cherchez les positions qui vous excitent le moins, et choisissez celles qui vous feront tenir plus longtemps !

lundi 15 septembre 2014

Éjaculateur précoce : Contrôlez vos sensations ! (Partie 3/7)


Pour retarder votre éjaculation, il est important de pouvoir contrôler vos sensations. C'est les sensations que vous ressentez qui vous pousse à éjaculer précocement. Si vous arrivez à les contrôler, c'est gagné ! Même si cela demande de l’entraînement, il vous sera de plus en plus facile de contrôler vos sensations avec le temps. Voici les deux techniques conseillées par l’institut national de la santé pour contrôlez vos sensations et ainsi retarder l'éjaculation précoce : 

La technique du stop-and-go : cette technique consiste repérer les signes précédents l'éjaculation. Pendant le rapport sexuel, il est important de tenir compte de votre excitation. Lorsque vous sentez que vous êtes à la limite d'éjaculer, arrêtez-vous d'un seul coup. Il est nécessaire de cesser toute stimulation sexuelle, pendant au moins 20 secondes, pour faire retomber la pression. Une fois l'excitation partie, vous pouvez recommencer votre rapport. Cette technique peut être utilisées plusieurs fois pendant le même rapport, le tout est de ne pas frustrer votre partenaire par des pauses à répétition. 

 La technique de la pression : Comme pour la technique précédente, il est important d'agir avant l'éjaculation. Pendant le rapport sexuel, si vous sentez que votre éjaculation est imminente, cessez d'un seul coup toute stimulation et pressez doucement avec votre pouce et votre index autour de la partie de votre pénis où le gland rejoint le reste du pénis (votre partenaire peut aussi le faire). Pressez cette partie pendant quelques secondes, et attendez encore 30 secondes sans aucune stimulation. Recommencez cette opération à chaque fois que vous souhaiter retarder votre éjaculation.


vendredi 12 septembre 2014

Éjaculateur précoce : Pensez à autre chose ! (Partie 2/7)

la methode condensee traiter ejaculation precoce

Pensez à des choses qui n’ont pas de rapport avec le sexe. 

Pendant l'acte sexuel, si vous sentez que vous êtes trop excité et que votre éjaculation est imminente, essayez de diriger vos pensées vers quelque chose de moins excitant. Par exemple récitez, dans votre tête, une table de multiplication, ou encore pensez à votre sport préféré. Concentrez-vous là-dessus assez longtemps pour faire une pause dans votre excitation, pendant au moins 10 secondes, puis reconcentrez-vous sur votre partenaire pour rester quand même un minimum excité. L'important est de faire retomber la pression en détournant votre attention de l'importance du moment présent. Évitez de penser à quelque chose qui va vous stresser ou qui va vous faire perdre votre excitation.

jeudi 11 septembre 2014

Éjaculateur précoce : Réduisez votre stress ! (Partie 1/7)


Pour retarder votre éjaculation plus longtemps, réduisez votre niveau de stress. 

Beaucoup d’hommes souffrent d’éjaculation précoce à cause de l’angoisse créée par la peur de ne pas être à la hauteur. Détendez-vous et rappelez-vous que votre partenaire se soucie de vous plus que du moment de votre éjaculation, et que l’éjaculation précoce ne signifie pas que vous êtes nul au lit.

Ne vous attendez plus à avoir un orgasme. Plutôt que de considérer un rapport sexuel comme un moyen d’atteindre un orgasme, dites-vous plutôt que c’est un moment de détente, de plaisir que vous partagez avec votre partenaire et que vous allez en profiter que vous éjaculiez ou non. Discutez de ce nouvel état d’esprit avec votre partenaire, pour qu’il ou elle arrête de vous mettre la pression, de façon intentionnelle ou non.

vendredi 5 septembre 2014

Retardez votre éjaculation dès ce soir !


L’éjaculation prématurée fait partie des troubles érectiles très fréquents. Cependant, il est tout à fait possible de la ralentir pour un rapport plus intense et plus long.

Quelle femme résisterait à cela ?
Découvrez nos conseils pour pouvoir mieux maîtriser et retenir votre éjaculation !

Est-il possible de retarder son éjaculation ?

L’éjaculation précoce n’est pas considérée comme une maladie. C’est une impossibilité pour l’homme de contrôler volontairement le moment de son orgasme et elle ne connaît pas de définition universelle.

La situation peut être mal vécue par l’individu et devenir un handicap. Elle peut même affecter sa vie entière sur le plan personnel, relationnel, amoureux, etc. Elle ne permet pas à l’homme d’avoir une sexualité épanouie et peut nuire à sa vie de couple.

Heureusement, il est tout à fait possible de ralentir son éjaculation et avoir ainsi un rapport plus intense et surtout, plus long et plus satisfaisant pour la femme.

Il existe différents moyens disponibles sur le marché tels que les exercices, les pilules, les crèmes, les injections, les gels, les traitements psychologiques et techniques mentales, etc.


Quatre conseils pour maîtriser son éjaculation

Ci-dessous cinq conseils pour aider l’homme à mieux maîtriser son éjaculation et se retenir jusqu’à l’orgasme :

Ne pas laisser la gêne s’installer

Il est primordial de ne pas perdre du temps, car plus tôt le problème est dépisté, moins onéreuse et moins longue sera la solution. Ainsi, il ne faut pas se renfermer sur soi ni appréhender une nouvelle relation.

Il faut avoir confiance en soi et dans un premier temps, en parler à son partenaire qui peut déjà résoudre le problème à moitié. Si votre chère et tendre a des sentiments pour vous, elle sera attentionnée, indulgente et se montrera compréhensive.

Elle pourra vous aider dans les démarches thérapeutiques et dans les cas extrêmes, consultez un spécialiste.

Apprendre à mieux connaître son corps

C’est un processus un peu long, mais cela en vaut la peine. Il peut aussi être difficile, surtout pour les hommes plutôt fiers. Cependant, vous pouvez le faire seul et en toute discrétion.

Votre partenaire peut vous accompagner si vous le souhaitez et ce sera d’ailleurs plus bénéfique pour le couple. Ces méthodes permettent de s’entraîner à contrôler les muscles pubo-coccygiens.

Il existe des techniques telles que la sophrologie, le yoga ou l’hypnose pour travailler une maîtrise de soi et donc, mieux connaître son corps.

Avoir l’appui du partenaire

C’est un élément fondamental. Souvent, l’homme qui souffre du problème s’enferme dans un cercle vicieux et se replie sur lui-même. Certes, dialoguer est certainement difficile, mais il est utile pour se libérer de l’angoisse.

Se faire aider en lisant les guides

Le guide est, comme son nom l’indique, un guide pour aider à résoudre le problème. En suivant rigoureusement toutes les recommandations proposées, il est tout à fait possible de retrouver sa confiance en soi pour pleinement satisfaire sa compagne.